Le biologique

Aujourd’hui, tout le monde est conscient de la nécessité de prendre des décisions économiques et commerciales qui tiennent compte de l’impact sur l’environnement naturel.
L’agriculture, par sa nature même, est une activité humaine qui agit directement en relation avec le sol, les mondes des plantes et des animaux.
L’agriculture industrialisée a réalisé d’énormes améliorations quantitatives au cours des dernières décennies, mais celles-ci ont un impact très fort et souvent négatif sur l’équilibre naturel.
La consommation de produits biologiques et biodynamiques permet un système agricole qui garantit l’équilibre naturel non seulement dans l’intérêt de l’humanité d’aujourd’hui mais de toutes les générations futures.

En agriculture, la méthode biologique utilise uniquement des engrais naturels (fumier, minéraux, compost), évitant ainsi l’épuisement du sol et la pollution des eaux souterraines.
Au lieu de produits phytopharmaceutiques, elle utilise des techniques agronomiques qui permettent l’augmentation de la fertilité des sols et la préservation de l’écosystème, en recherchant l’équilibre entre les différentes espèces végétales et animales.
Dans la transformation, les conservateurs, ne sont pas autorisés tout comme les colorants et de nombreux autres intrus d’origine chimique couramment présents dans notre repas quotidien– aujourd’hui.
Cette méthode diffère de la production «industrielle», qui tend à rechercher des coûts faibles et des rendements élevés, au contraire, le biologique vise la qualité des produits et la protection de l’environnement et de la santé.


Aliments naturels
Naturel est un mot largement utilisé dans la publicité, souvent accompagné d’un appel poétique au bon vieux temps, aux bonnes choses du passé. Malgré les belles images évoquées, les aliments vantés sont donc souvent très différents de la façon dont ils sont présentés. Mais qu’est-ce que c’est « les aliments naturels »? Il n’y a aucune loi qui le définit et réglemente son utilisation.
Aliments écologiques
Le mot «écologique» est souvent utilisé par ceux qui présentent leurs produits comme «respectueux de l’environnement», mais aucune loi ne définit les caractéristiques de ces aliments. En pratique, chaque fabricant peut utiliser ce terme comme bon lui semble, et cette appellation n’offre donc aucune garantie de protection du consommateur.
Aliments complets
Complet est généralement compris comme “non raffiné”. Par exemple, un grain de blé est complet s’il n’a pas été nettoyé par les cuticules externes, y compris le son. Les produits complets peuvent provenir aussi bien de l’agriculture biologique que de l’agriculture conventionnelle, de sorte que le terme «complet» peut donner lieu à un malentendu, c’est-à-dire qu’il ne comprend pas l’origine et la méthode de culture.
Aliments produits avec la méthode intégrée de lutte antiparasitaire
C’est une méthode qui permet de réduire, mais pas d’éliminer, l’utilisation des pesticides dans les cultures, grâce à leur administration plus rationnelle et à l’utilisation d’adversaires naturels des parasites; elle permet toutefois une fertilisation «chimique» de manière traditionnelle.
Pour le moment, il n’existe pas de législation spécifique ou de certification des produits ainsi obtenus.
Aliments de l’agriculture biologique
Comme nous l’avons vu précédemment, ils sont produits dans le respect des règles communautaires qui:

  • excluent l’utilisation de produits chimiques de synthèse;
  • prévoient uniquement l’utilisation d’engrais organiques ou minéraux, de médicaments naturels et de techniques de transformation douces;
  • des contrôles de la part d’organismes spécialisés;
  • permettent l’utilisation de l’appellation «biologique» seulement si les produits ont passé les contrôles et possèdent certaines caractéristiques.
Aliments produits avec la méthode biodynamique
L’agriculture biodynamique, qui provient des enseignements de Rudolf Steiner et a été expérimentée pendant des décennies, considère l’exploitation agricole comme un organisme vivant autosuffisant et prend en compte les cycles astronomiques et lunaires dans le calendrier de travail. Cependant, elle utilise toutes les techniques de l’agriculture biologique, ainsi que plusieurs autres, telles que les préparations biodynamiques, mais sans être en conflit avec elles.

Ces produits ont toutes les caractéristiques des produits issus de l’agriculture biologique, ils sont en effet soumis au même régime de contrôle et de certification.
En outre, le label “Demeter” sur l’étiquette garantit qu’au moins 90% des ingrédients sont d’origine biodynamique, sur la base des contrôles effectués par l’Association Demeter de chaque pays.


Cette méthode est née il y a plusieurs années de la conviction que nous pouvons avoir une production respectueuse de la nature et de l’homme et durable d’un point de vue économique.
La méthode a été progressivement définie avec plus de précision, jusqu’à ce qu’elle soit réglementée par une loi communautaire.
Les principaux paramètres que la production biologique doit respecter:

  • pour être déclarés biologiques, les produits doivent être cultivés sur des sols où l’utilisation de produits chimiques de synthèse a été suspendue pendant une période variable selon les cultures. La période de transition de la culture conventionnelle à la culture biologique est appelée la “période de conversion”;
  • les terres doit être clairement séparées des parcelles avec une production non biologique;
  • l’utilisation d’engrais chimiques est interdite. La fertilité du sol est maintenue grâce à des rotations agraires, des engrais animaux et d’autres matériaux organiques autorisés;
  • tout pesticide chimique est interdit. Les maladies des plantes et les insectes nuisibles sont combattus avec des méthodes naturelles;
  • la santé des animaux est protégée par un environnement sain et principalement avec des remèdes homéopathiques;
  • des procédures spéciales doivent être adoptées pour éviter la contamination des produits pendant l’emballage, le transport et la vente;
  • chaque phase de production (culture, transformation, conditionnement, etc.) est soumise à des contrôles.

Les fabricants qui croient en cette méthode cherchent toujours à améliorer leur travail et sont en première ligne contre les modifications génétiques.


Les contrôles sont la véritable garantie du consommateur. Ils sont effectués par des organismes autorisées par le ministère des ressources agricoles conformément au règlement CE, par l’intermédiaire de techniciens spécialisés et de laboratoires accrédités.
Chaque organisme de contrôle a son propre code, qui doit figurer sur l’étiquette des produits contrôlés.


Seuls les produits certifiés peuvent porter l’inscription: “issu de l’agriculture biologique”. Dans le cas de produits avec plus d’ingrédients, parce que cette formulation peut se référer au produit dans son ensemble, au moins 95% des ingrédients doivent être certifiés biologiques.
Sur les étiquettes doivent également apparaître:

  • le logo biologique;
  • l’indication de l’origine;
  • le code de l’organisme de contrôle;
  • le code de l’entreprise du producteur;
  • la référence dans la dénomination de vente;
  • la référence dans la liste des ingrédients.

I commenti sono chiusi